Singularité géographique

Sembrancher, ses villages et un peu de géologie


Situé au sortir du défilé des Trappistes, Sembrancher se trouve à la jonction des vallées de Bagnes et d’Entremont.

 

Si la charte de franchises de 1239 englobe un espace autour du village de Sembrancher, il exclut en même temps le village les deux hameaux que sont Chamoille et La Garde, se faisant face de part et d’autre de la Dranse en contre-haut du bourg.

 

 

On rattache au premier des origines romaines ; le nom du second peut laisser supposer qu’il faisait office de lieu stratégique à la porte de la vallée car il se situe sur l’ancienne route du col. La présence présumée du château de Saint-Jean aux abords du hameau pourrait aussi avoir influencé son nom qu’on aurait baptisé de la sorte parce qu’il abritait les gardes du site.

 

 

Le village est situé à flanc du Catogne, montagne dont la forme rappelant un volcan peut être admiré loin à la ronde tout en servant de point de repère pour les voyageurs venant du bassin lémanique. Cette montagne a aussi la particularité de renfermer en ses roches un filon de fluorine qui gratifie les nombreuses sources qui le traversent de propriétés minérales essentielles. Ces qualités avérées ont joué un rôle prédominant dans l’hygiène buccale des habitants désaltérés par ces sources. Un projet d’exploitation et de commercialisation s’est concrétisé en 2009. www.mysembrancher.com

 

Face au Catogne se trouve le Mont Chemin qui recèle lui aussi des trésors géologiques. Le plomb argentifère y est exploité depuis le haut Moyen Age. On y a creusé des galeries pour extraire le minerai, et cette exploitation a duré de manière intermittente jusqu’au début du XXe siècle.